Déclaration finale du Festival pour la Paix en Colombie – Mémoire et Justice sociale

Logo sin fondo

Message à la société colombienne et à la communauté internationale

Notre Festival se termine et nous souhaitons exprimer notre joie et notre satisfaction profonde car nous constatons que nos voix et nos mains sont nombreuses et multiples : Nous nous rassemblons dans cette volonté irrépressible d’avancer vers un processus de construction de la Paix en Colombie

Cet appel constitue un impératif dans un pays où le conflit armé le plus long de l’hémisphère occidental, qui dure depuis plus d’un demi siècle, a laissé un impact de plus de 220.000 morts, 25.000 disparus et environ 6 millions de déplacés, ce qui fait de la Colombie le pays qui a le plus fort taux de déplacement interne dans le monde, sans compter le déplacement à l’extérieur du pays, sachant qu’un réfugié sur six dans le monde est colombien et que 52% d’entre eux sont des mineurs.

Nous savons que la tâche n’est pas facile et que le chemin est long. Nous savons que la paix exige que cesse la confrontation guerrière, même si elle ne se résume pas à cela. Nous savons aussi que les voix, les visages et les victimes invisibles du conflit sont innombrables. Nous savons que, parler de paix n’est pas seulement une affaire conjoncturelle et qu’il nous faudra affronter le défi d’engendrer une transformation profonde des origines, des ramifications et des séquelles multiples de la guerre.

Aujourd’hui, après ces trois jours où nos sensibilités ont été touchées par la musique, la danse, le théâtre, la photographie, la peinture, le cinéma, le débat, la gastronomie et par l’ensemble des expressions qui ont eu lieu au cours de ce Festival, nous insistons sur le fait que Vivre dans un pays en paix, implique un exercice de mémoire historique et collective. Pendant ces journées qui coïncidaient avec la commémoration de la mort de Camilo Torres, nous avons insisté sur la défense de la pensée critique, sur le droit nécessaire pour l’opposition, propre d’un pays qui voudrait s’affirmer démocratique, où l’existence de prisonniers politiques est inacceptable et où toutes les conditions nécessaires pour le plein exercice des libertés démocratiques sont garanties.

Dans ce désir collectif d’avancer dans la construction d’un pays avec justice sociale et en paix, nous manifestons notre préoccupation et notre rejet face aux menaces dont souffrent différent-e-s acteurs et actrices des secteurs de la société colombienne : Parmi eux, les dirigeantes et dirigeants paysans, les peuples indigènes, les communautés afro-descendantes, les étudiants, les journalistes, les leaders des mouvements sociaux et politiques, les maires, les parlementaires et les défenseur-e-s des droits humains.

En affirmant la nécessité d’une solution politique négociée au conflit, nous soutenons le processus de paix qui se déroule actuellement à la Havane et, conformément à ce qui a été exprimé dans les différents débats du Festival, nous considérons qu’il est nécessaire d’ouvrir et développer les dialogues entre le gouvernement et la guérilla de l’ELN.

Il est indispensable de créer des processus qui élargissent et favorisent les garanties de l’exercice des droits et des libertés démocratiques, essentiellement avec la participation sociale et politique des jeunes, des peuples indigènes, des femmes et de tous les secteurs de la société colombienne.

Cependant, dans une société qui doit apprendre à écouter les femmes, l’affirmation selon laquelle “le féminisme n’a tué personne et le machisme, si“, nous invite, que ce soit dans le contexte de la guerre comme dans la perspective de son dépassement, à une réflexion permanente et à un travail quotidien et collectif qui dévoile les injustices contre les femmes, qui rende l’impunité inacceptable et qui reconnaisse leur rôle indispensable dans les transformations sociales, politiques, économiques et culturelles dont la Colombie a besoin.

Nous rêvons d’un pays qui arrête dès maintenant les confrontations armées. Le cessez-le-feu bilatéral qui s’impose dans le contexte actuel est une clameur pour le droit à la vie, des communautés et de la population civile. De même, nous exigeons que cessent les répressions contre les mobilisations citoyennes ainsi que le respect et des garanties au droit de manifester, que nous devons tous défendre, en tant que colombiens et colombiennes, ou en tant qu’acteurs et actrices de la communauté internationale.

Nous considérons que, même si ce Festival se termine aujourd’hui, notre effort pour contribuer à la transformation démocratique du pays ne s’arrête pas là. Nous continuerons à travailler et nous invitons à continuer à avancer, avec la participation de tous les secteurs, vers la construction d’un Colombie en Paix, avec Justice Sociale. Nous continuerons à insister pour que ce message arrive loin, qu’il parvienne dans toutes les régions de Colombie, qu’il se développe toujours plus dans le continent américain et qu’il continue à traverser les frontières.

Nous invitons à ce que ce Festival soit une inspiration qui encourage des initiatives collectives nouvelles et variées pour la Paix de la Colombie.

Nous remercions tout-e-s les actrices et acteurs de ce festival, tous les secteurs, institutionnels ou non-institutionnels, organisés ou non-organisés, toutes les volontés qui nous ont accompagné et qui se sont rassemblées dans cette initiative collective : Les artistes, les collectifs, les associations, les citoyennes et citoyens, colombiens, français et du monde, la solidarité des pays d’Amérique Latine et d’Europe, dont nous remercions aussi la présence à travers leurs ambassadrices et ambassadeurs, ainsi que tous les messages et salutations qui sont arrivés à notre Festival.

Mille mercis à toutes celles et à tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, ont permis que ce Festival pour la Paix – Mémoire et Justice Sociale soit possible.

Vive la Paix en Colombie !

Montreuil, France. 14-15-16 février 2014

Flayer para internet

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s